Suite hétéroclite (13)


Le linge sèche. Le temps de finir un café, et on le rentrera. Il claque dans le vent qui ne cesse pas. Il ne cesse pas de claquer. Il paraît que la Corée du Nord a procédé à un nouvel essai nucléaire cette nuit. Le vent soufflait fort cette nuit, j’ai fermé la fenêtre. Le linge est sec ce matin. Je me suis réveillé à 3h27 mais je n’ai pas envie de savoir s’il y a un lien, une coïncidence. Quand bien même, je n’ai pas envie de le savoir. Les draps claquent comme des voiles. On pourrait prendre le large. La vie pourrait être simple parfois. Le linge claque dans le vent, il faudrait le rentrer. Je finis mon café, on verra plus tard. Pourquoi cette impression que le monde sombre, qu’il bascule ? Pourtant le linge sèche, le vent souffle, et dimanche se répand dans les rues de la ville comme une respiration différente, les enfants jouent au football en bas dans la rue et font un vacarme qui nous assure que nous sommes en vie, le linge est sec, je le rentre, pourquoi le monde sombre-t-il ?, je ne vois pas ce que je peux y faire, sinon rentrer le linge, et m’en tenir à cette douceur qui se fissure.



Isabelle Pariente-Butterlin _ Licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 3 septembre 2017.



vos commentaires et interventions

|Suite hétéroclite|
Suite hétéroclite (20)
Suite hétéroclite (19)
Suite hétéroclite (18)
Suite hétéroclite (17)
Suite hétéroclite (16)

mots-clés

Follow IsabelleP_B on Twitter

vos commentaires